Conseils utiles : Positionner le tapis et placer la selle

Seller un cheval qui n’est pas attaché est un bon test : Sans un harnachement inadapté et sans la sensation de douleur au dos, le cheval peut se détendre et adopter une posture plus naturelle, bref d'accepter sa selle et d'être prêt à recevoir un cavalier sur son dos. Autres conditions basiques : le cheval doit être « sans peur et sans reproche » à l’égard de son cavalier et dans un contexte où sont présents d’autres chevaux.
Placer la selle
À l'étape précédente, nous avons établi le contact avec le cheval choisi pour cette séance d’équitation, nous lui avons passé un licol plat muni d’une longe, fait quelques pas avec lui et exercé une série de pressions amicales sur son chanfrein, sa poitrine, son ventre et son dos (photo 1). Ces pressions, qui correspondent à celles qu’exercera le harnachement (selle et licol) lors de la monte, peuvent être renouvelées plusieurs fois.
Si tout va bien pour le cheval, il est resté tranquille, continuant même à manger s’il en avait envie. Sans qu’il soit nécessaire de l’attacher, la longe simplement posée sur l’encolure, on peut alors poser sur son dos le tapis de selle (photo 2). Mieux vaut le positionner un peu plus vers l’avant que vers l’arrière, afin d’ajuster sa position en le faisant glisser dans le sens du poil (photo 3) – son épiderme est plus sensible qu’on ne le croit. Contrairement à une selle conventionnelle,on peut et on doit alors ajuster la selle Barefoot au-dessus des épaules du cheval, car l’omoplate peut bouger sous la selle sans arçon et la musculature n’est pas coincée (photo 4)…

0,00 €